Life Science Solutions

Discovery Blog

Créatures représentées : nos images de microscopie les plus populaires de juin 2020

Auteur  -
Image de microscopie

Le printemps a laissé la place à l’été dans nos bureaux du Massachusetts, et alors que le temps chaud fait son chemin, la vie microscopique émerge petit à petit. Nos images les plus populaires sur le compte Instagram Olympus Life Science mettent à nouveau la lumière sur les petites créatures.

 fluorescence d’une coquille

Le 20 juin marque officiellement le premier jour de l’été !Également connu comme le solstice d’été, c’est le jour le plus long de l’année et il se produit lorsque l’un des deux pôles de la Terre est tourné au maximum vers le Soleil. Pour beaucoup, l’été est synonyme de plage, et cette image de coquille fluorescente nous fait rêver de journées chaudes près de l’eau. 

Image reproduite avec l’aimable autorisation de Håkan Kvarnström.


Araignée-crabe

Une vue rapprochée d’une très mignonne araignée-crabe qui mettra à coup sûr un sourire sur vos lèvres. De nombreux membres de la famille des Thomisidae sont également connus sous le nom de thomise, et cette petite bête a été prise en photo sur une fleur d’un jardin aux Pays-Bas.

Prise en photo avec un microscope Olympus BH2 à un grossissement de 10x.

Image reproduite avec l’aimable autorisation de Marco Jongsma.


puce d’eau

Anecdote amusante : la structure externe d’une Daphnie, également connue sous le nom de puce d’eau, est tellement transparente qu’on peut voir ses organes internes, même son cœur qui bat !

Image reproduite avec l’aimable autorisation de Håkan Kvarnström.


araignée

AVERTISSEMENT : cette photo est déconseillée aux arachnophobes ou aux cœurs fragiles ! Voici une vue rapprochée au microscope des membres d’une araignée. Saviez-vous qu’il existe 40 000 espèces différentes d’araignées dans le monde, sur six des sept continents ?

Prise avec un microscope confocal Olympus FLUOVIEW FV3000 et un objectif X Line x10.

Image reproduite avec l’aimable autorisation de James Lopez, responsable du groupe Applications pour les sciences de la vie d’Olympus.


vue rapprochée de l’aile d’un papillon monarque

Les scientifiques estiment qu’il existe entre 15 000 et 20 000 espèces différentes de papillons dans le monde. Mais le motif signature des ailes de celui-ci le rend facile à reconnaître !

Image reproduite avec l’aimable autorisation de Raul Gonzalez.


La vidéo de Nomadic Nostoc, le vidéaste préféré des adeptes, « Problème de diatomée, édition Melosira » est la vidéo bonus du mois.

« Toutes les diatomées font face au même problème : leur cellule devient plus petite de génération en génération ! À la fin, elle devient si petite qu’elle ne peut plus assurer ses fonctions vitales, et la diatomée périt. La raison de cette réduction générationnelle se trouve dans la structure de sa coquille en silicium rigide (frustule). La diatomée (séparé en deux) peut, en réalité, être décrite comme ayant une structure en forme de boîte à chaussure, dans le sens où une partie plus grande (epitheca) peut être considérée comme le couvercle, tandis que l’autre partie "plus petite" (epitheca) représente la "boîte". Quand les diatomées se reproduisent, elles se divisent en deux thèques et l’hypotheca repousse à partir de là (l’ancienne hypotheca devient une epitheca), et sera alors plus petite que les parties de l’ancienne coquille. Par conséquent, les diatomées rétrécissent à chaque division. Afin de survivre, les diatomées ont développé un mécanisme, l’auxosporulation, qui se met en déclenche à partir du moment où leur réduction a atteint un certain seuil. Les cellules se reproduisent (formation des auxospores), restaurent la taille "originale" de la lignée cellulaire, qui peut varier même au sein d’une même espèce de diatomées, et développent une nouvelle cellule de diatomée. Sur cette vidéo, vous pouvez apercevoir la formation d’auxospores de la diatomée Melosira filamenteuse. Avec leurs beaux chloroplastes en forme d’étoiles rassemblés à leur surface interne, les auxospores sphériques en formation ressemblent à des boules de Noël. La vidéo en accéléré de ces sphères est d’environ trois heures et a été très difficile à réaliser à cause des colonies de Navicula qui circulent tout autour comme un essaim d’abeilles en colère en déplaçant constamment le sujet. »

Vidéo et photo reproduites avec l’aimable autorisation de @nomadicnostoc.

Pour voir plus d’images comme celle-ci, n’hésitez pas à nous suivre sur le compte Instagram @olympuslifescience !

Vous aimeriez partager vos propres images ?

Visitez notre site de soumission d’images

Contenu connexe

Microscope Camera Best Practices for Fluorescence Imaging

Digital Imaging in Microscopy: Frequently Asked Questions

4 Free Tools to Help You Choose the Right Microscope Camera

Manager, Marketing Communications

Kerry Israel is the Manager of Marketing and Communications for Life Science in the Scientific Solutions Group at the Olympus Corporation of the Americas. She has a Bachelor of Arts degree from Brandeis University, and over 15 years of experience in all aspects of marketing, from advertising and social media strategy to grassroots outreach.

juil. 10 2020
Sorry, this page is not available in your country
InSight Blog Sign-up
You will be unable to submit the form unless you turn your javascript on.

By clicking subscribe you are agreeing to our privacy policy which can be found here.

Sorry, this page is not
available in your country.