Life Science Solutions

Parlez à nos experts

3D Assays : un logiciel intelligent pour des analyses pertinentes

3D Assays : un logiciel intelligent pour des analyses pertinentes

Au cours de ce webinaire, nous nous intéresserons à l’obtention des meilleures données statistiques pour les sphéroïdes et les essais sur plaque à puits. Ces données permettent de quantifier la réponse d’un modèle 3D à un composé et facilitent la comparaison des effets de plusieurs traitements à des concentrations différentes.

Présentateurs:

Daniel Bemmerl, Directeur régional, systèmes de microscopie de pointe
Shohei Imamura, Chef de projet stratégique, médecine régénérative et solutions de découverte de médicaments

FAQ

Foire aux questions du webinaire | Analyse 3D

Le logiciel NoviSight™ peut-il être utilisé sur des images obtenues avec des microscopes d’autres marques ?

Oui. Bien que le logiciel d’analyse cellulaire NoviSight 3D ait été spécialement conçu pour les fichiers images Olympus, un convertisseur d’images TIFF vous est fourni pour plus de flexibilité. Dans la mesure où vos images sont dans un format ouvert, vous pouvez les importer dans le logiciel et exécuter l’analyse.

Le logiciel NoviSight analyse-t-il les images 2D ?

Oui. Cette fonctionnalité est utile pour les applications plus conventionnelles et plus générales.

Les microscopes à champ large permettent-ils de prendre des images 3D ?

Cela dépend de l’épaisseur des échantillons et du but de votre expérience. Si votre échantillon possède une épaisseur supérieure à 2-30 μm (c.-à-d. plus de 2-3 couches de cellule) et que vous souhaitez mesurer les informations au niveau de chaque cellule, il est déconseillé d’utiliser un microscope à champ large pour obtenir des images 3D, car il est difficile de visualiser les couches profondes à cause de la diffusion de la lumière.

En revanche, si votre échantillon est moins épais ou si vous souhaitez seulement obtenir une estimation approximative de la taille de fragments de tissus ou d’amas de cellules, tel que le volume d’organoïdes entiers, un microscope à champ large peut vous permettre d’obtenir les résultats escomptés, si les caractéristiques de votre échantillon s’y prêtent. Cependant, nous vous recommandons d’appliquer un traitement des images comme la déconvolution 3D pour améliorer le contraste. Nous attirons votre attention sur le fait que la précision est moindre qu’avec un microscope confocal. Il ne s’agit donc que d’une solution intermédiaire.

Les applications 3D peuvent-elles être utilisées dans d’autres domaines que la découverte de médicaments ?

Oui, bien sûr. Nous avons constaté un intérêt de plus en plus grand de la part des chercheurs universitaires pour les applications de données 3D. Par exemple, les organoïdes ont été étudiés et utilisés dans les domaines de la médecine régénérative et de la bio-ingénierie. 

Quel est le meilleur microscope pour l’imagerie 3D en temps réel ?

Un microscope à deux photons (également appelé microscope multiphotonique) est le microscope idéal pour observer un échantillon de cellules vivantes 3D telles qu’un sphéroïde ou un organoïde. Un microscope à deux photons cause généralement moins de dommages aux cellules et permet d’observer en profondeur l’intérieur d’un sphéroïde 3D.

Le logiciel NoviSight intègre-t-il la technologie d’apprentissage automatique ?

Les algorithmes actuels sont spécialement conçus pour les organoïdes et les sphéroïdes, mais ils sont aussi suffisamment flexibles pour s’adapter aux tissus. L’apprentissage profond et l’apprentissage automatique devraient probablement s’imposer à l’avenir, mais pour le moment, l’analyse voxel-à-voxel fonctionne extrêmement bien avec les algorithmes traditionnels.


Produits associés

Logiciel d’analyse cellulaire 3D

NoviSight

  • Identification de la structure d’ensemble jusqu’à la structure infracellulaire via l’image 3D
  • Analyse statistique
  • Grande variété d’analyses par défaut

3D Assays : un logiciel intelligent pour des analyses pertinentes

Loading the player…

Webinar: 3D Assays: Intelligent Software, Insightful Analyses

Au cours de ce webinaire, nous nous intéresserons à l’obtention des meilleures données statistiques pour les sphéroïdes et les essais sur plaque à puits. Ces données permettent de quantifier la réponse d’un modèle 3D à un composé et facilitent la comparaison des effets de plusieurs traitements à des concentrations différentes.

FAQ

Foire aux questions du webinaire | Analyse 3D

Le logiciel NoviSight™ peut-il être utilisé sur des images obtenues avec des microscopes d’autres marques ?

Oui. Bien que le logiciel d’analyse cellulaire NoviSight 3D ait été spécialement conçu pour les fichiers images Olympus, un convertisseur d’images TIFF vous est fourni pour plus de flexibilité. Dans la mesure où vos images sont dans un format ouvert, vous pouvez les importer dans le logiciel et exécuter l’analyse.

Le logiciel NoviSight analyse-t-il les images 2D ?

Oui. Cette fonctionnalité est utile pour les applications plus conventionnelles et plus générales.

Les microscopes à champ large permettent-ils de prendre des images 3D ?

Cela dépend de l’épaisseur des échantillons et du but de votre expérience. Si votre échantillon possède une épaisseur supérieure à 2-30 μm (c.-à-d. plus de 2-3 couches de cellule) et que vous souhaitez mesurer les informations au niveau de chaque cellule, il est déconseillé d’utiliser un microscope à champ large pour obtenir des images 3D, car il est difficile de visualiser les couches profondes à cause de la diffusion de la lumière.

En revanche, si votre échantillon est moins épais ou si vous souhaitez seulement obtenir une estimation approximative de la taille de fragments de tissus ou d’amas de cellules, tel que le volume d’organoïdes entiers, un microscope à champ large peut vous permettre d’obtenir les résultats escomptés, si les caractéristiques de votre échantillon s’y prêtent. Cependant, nous vous recommandons d’appliquer un traitement des images comme la déconvolution 3D pour améliorer le contraste. Nous attirons votre attention sur le fait que la précision est moindre qu’avec un microscope confocal. Il ne s’agit donc que d’une solution intermédiaire.

Les applications 3D peuvent-elles être utilisées dans d’autres domaines que la découverte de médicaments ?

Oui, bien sûr. Nous avons constaté un intérêt de plus en plus grand de la part des chercheurs universitaires pour les applications de données 3D. Par exemple, les organoïdes ont été étudiés et utilisés dans les domaines de la médecine régénérative et de la bio-ingénierie.

Quel est le meilleur microscope pour l’imagerie 3D en temps réel ?

Un microscope à deux photons (également appelé microscope multiphotonique) est le microscope idéal pour observer un échantillon de cellules vivantes 3D telles qu’un sphéroïde ou un organoïde. Un microscope à deux photons cause généralement moins de dommages aux cellules et permet d’observer en profondeur l’intérieur d’un sphéroïde 3D.

Le logiciel NoviSight intègre-t-il la technologie d’apprentissage automatique ?

Les algorithmes actuels sont spécialement conçus pour les organoïdes et les sphéroïdes, mais ils sont aussi suffisamment flexibles pour s’adapter aux tissus. L’apprentissage profond et l’apprentissage automatique devraient probablement s’imposer à l’avenir, mais pour le moment, l’analyse voxel-à-voxel fonctionne extrêmement bien avec les algorithmes traditionnels.


Produits associés

Logiciel d’analyse cellulaire 3D

NoviSight

  • Identification de la structure d’ensemble jusqu’à la structure infracellulaire via l’image 3D
  • Analyse statistique
  • Grande variété d’analyses par défaut
Experts
Daniel Bemmerl
Directeur régional, systèmes de microscopie de pointe

Je m’appelle Daniel Bemmerl et je suis là pour vous aider avec tout ce qui concerne l’analyse 3D à haut contenu et l’imagerie des organoïdes. J’ai rejoint Olympus en tant que spécialiste des applications en microscopie TIRF et du criblage à haut contenu, et je me spécialise désormais dans les logiciels d’analyse 3D.

J’ai étudié la biologie moléculaire et du développement des cellules-souches et je me suis vite rendu compte que j’étais plus intéressé par les aspects techniques de la recherche et, notamment, par l’imagerie en elle-même plutôt que par les échantillons que j’observais. J’ai intégré la division des sciences de la vie d’Olympus, car j’aimais l’idée de travailler en dehors du laboratoire et d’être l’interface entre le client et la phase de développement. Je serais heureux de répondre à toutes vos questions sur l’imagerie 3D et de vous aider à améliorer vos procédures d’imagerie pour vous permettre de vous concentrer pleinement à vos recherches.

Shohei Imamura
Chef de projet stratégique, médecine régénérative et solutions de découverte de médicaments

Je m’appelle Shohei Imamura. Je suis chef de projets stratégiques chez Olympus. J’ai quatre années d’expérience dans la vente de microscopes scientifiques et sept dans le développement de nouveaux produits, notamment des logiciels, et la gestion et l’exécution de projets stratégiques. Je suis titulaire d’une maîtrise de commerce de l’université Meiji au Japon.

3D Assays : un logiciel intelligent pour des analyses pertinentesoct. 26 2021
Sorry, this page is not available in your country
Ask the Expert Sign-up

By clicking subscribe you are agreeing to our privacy policy which can be found here.

Sorry, this page is not
available in your country.