Life Science Solutions

Discovery Blog

Cinq conseils pour prolonger la durée de vie et rehausser les performances de votre microscope

Auteur  -
Objectifs Olympus X Line avec grande ouverture numérique, correction chromatique et planéité de champ

Possédez-vous un vieux microscope, avez-vous un budget limité ou envisagez-vous d’avoir éventuellement recours à de nouvelles applications de recherche à l’avenir ? Avez-vous peut-être tout simplement besoin de tirer le meilleur de votre microscope pour vos applications en cours ou souhaitez-vous réassigner votre système à un nouveau programme de recherche ? Votre vieux cheval de course peut en avoir encore beaucoup « sous le sabot » pour vous aider à surmonter vos difficultés financières à court terme.

Voici cinq conseils pour prolonger la durée de vie de votre microscope et rehausser ses performances sans vous ruiner :

1. Maintenance préventive

Cela est généralement facile à faire et peu coûteux. Un technicien en maintenance et en réparation qualifié spécialisé dans les microscopes peut nettoyer vos composants optiques, lubrifier votre système et réparer ou remplacer des pièces défectueuses sur site. Dans certains cas graves, de nombreuses entreprises de maintenance et de réparation peuvent réaliser une révision complète du microscope au sein de leurs locaux. Si vous ne connaissez pas le prestataire de maintenance et de réparation de votre secteur, envoyez une demande d’assistance à www.olympus-lifescience.com/technical-support-request afin de recevoir les coordonnées de votre centre d’assistance pour microscope le plus proche agréé par Olympus.

2. Amélioration de vos objectifs

Si vous possédez un vieux microscope doté d’objectifs corrigés à l’infini, il est fort probable que le fabricant ait substantiellement amélioré ses composants optiques depuis votre achat. Les nouveaux composants optiques Olympus (et de nombreux autres composants) sont compatibles avec les microscopes BX et IX du début des années 1990. En remplaçant les objectifs dépassés de votre « vieux cheval de course » par des composants optiques de dernière génération, vous pourrez améliorer significativement vos résultats. Ainsi, si vous prenez des images numériques, vous devriez constater des améliorations quant à la résolution, le rendu des couleurs et l’uniformité de l’intensité sur toute l’image. Les objectifs X Line d’Olympus, par exemple, apportent des innovations en matière d’ouverture numérique, de correction chromatique et de planéité de champ. Pour déterminer si vos vieux composants optiques sont dits corrigés à l’infini, regardez si le symbole infini « ∞ » figure sur la chemise de l’objectif. Si vous n’êtes pas certain, contacter votre représentant en microscope local.

3. À propos de cette vieille caméra numérique...

La plupart des départements informatiques se sont aujourd’hui lancés dans la mise à niveau de leurs ordinateurs Windows vers Windows 10. Selon l’âge de votre système, il se peut que votre vieille caméra CCD numérique (ou peut-être APR numérique ?) soit obsolète. Cela fait un moment que vous n’avez pas acheté de caméras de microscope. Notre outil de recherche de caméra en fonction des applications, ainsi que notre documentation pédagogique, peuvent vous aider à actualiser vos connaissances en matière de caméra au moment de mettre à niveau votre caméra. Pensez ensuite à contacter votre représentant(e) local Olympus afin d’échanger sur vos applications de façon à ce qu’il/elle vous propose des caméras adaptées à vos besoins.

4. Remplacement de vos vieux filtres à fluorescence

Filtre à fluorescence de microscope brûlé

Les anciens filtres à fluorescence (filtres laminés ou à revêtement souple) verront leur efficacité diminuer après plusieurs centaines d’heures d’exposition à un éclairage très intense. En outre, avec le temps, ceux-ci peuvent brûler ou se décoller, ce qui altère leurs caractéristiques de transmission spectrale et les rend encore moins efficaces.

Les nouvelles technologies de fabrication de filtres ont permis d’éliminer virtuellement ces problèmes d’« usure » et de brûlures. Si vous savez le faire, vous pouvez facilement retirer votre cube ou glissière de filtres à fluorescence de votre microscope et, en l’inclinant selon un certain angle, vérifier la présence de signes d’usure sur vos filtres d’émission et d’excitation. Vous pouvez également demander à votre représentant local Olympus d’examiner vos filtres et de vous conseiller. (Cette image a été améliorée numériquement afin de mettre en évidence la zone centrale brûlée)

5. Profitez de l’imagerie multiposition grâce à une platine motorisée montée sur un microscope manuel

En mettant votre microscope à niveau avec une platine motorisée associée à un logiciel compagnon, vous pourrez réaliser des applications d’imagerie en mosaïque ou d’imagerie de plaques à puits. Le logiciel cellSens™ d’Olympus avec ses modules Well Plate Navigator et/ou Stage Navigator vous permet de réaliser des applications d’imagerie multipuits ou d’imagerie des tissus multiposition et en mosaïque.

Lorsque vos applications d’imagerie ne justifient pas l’achat d’un système sophistiqué à haut débit, tel que la station de criblage à haut contenu scanR ou le scanner de lames pour la recherche VS200 d’Olympus, une mise à niveau avec une platine motorisée associée à d’autres options d’automatisation peut permettre d’améliorer de façon notable le système d’origine.

Il existe de nombreuses façons d’optimiser davantage votre microscope existant. Une petite révision réalisée par un technicien en maintenance et en réparation dûment formé, de nouveaux composants optiques, un remplacement des filtres à fluorescence ou des mises à niveau des sous-systèmes tels que les caméras et les platines peuvent constituer une alternative économique jusqu’à ce qu’un nouveau microscope entrant dans votre budget soit commercialisé.

Restez aux aguets ! Plus de conseils à venir grâce à cette série d’articles de blogue relative à l’optimisation de vos microscopes !

Contenu connexe

Trois avantages de l’utilisation des objectifs X Line

Comment nettoyer et désinfecter votre microscope

Six conseils pour éliminer correctement l’huile d’immersion de vos objectifs

Senior Sales Specialist, Life Science Microscopy

Craig Rappaport is a senior microscope sales representative for Olympus Life Science. He has 26 years of microscope sales experience, along with a dozen years in scientific and technical marketing. Craig earned his BA at UC Santa Barbara and his MBA at Duke University Fuqua School of Business. He joined Olympus in 2009, focusing on market analysis, voice of customer surveys, and new product research. He has been with the sales team since 2012 covering San Diego and Imperial Counties in Southern California.

déc. 29 2020
Sorry, this page is not available in your country
InSight Blog Sign-up
You will be unable to submit the form unless you turn your javascript on.

By clicking subscribe you are agreeing to our privacy policy which can be found here.

Sorry, this page is not
available in your country.