Life Science Solutions

Parlez à nos experts

Multiplexage et imagerie des tissus en profondeur grâce à la microscopie confocale à balayage laser en proche infrarouge

Multiplexage et imagerie des tissus en profondeur grâce à la microscopie confocale à balayage laser en proche infrarouge

Ce webinaire sera axé sur le multiplexage par fluorescence et l’imagerie des tissus en profondeur grâce à une lumière laser en proche infrarouge. Les lasers en proche infrarouge permettent de mieux visualiser les structures biologiques avec une meilleure résolution, et ce, même à l’intérieur de l’échantillon. L’excitation en proche infrarouge permet également d’utiliser plus de fluorochromes sans chevauchement des spectres.

Présentateur:

Bülent Peker, Directeur marketing produit senior
Rebecca Bonfig, Chef de produit, microscopie confocale

FAQ

FAQ du webinaire | Microscopie laser proche infrarouge (NIR)

Perd-on la détection des longueurs d’onde inférieures lorsqu’on utilise l’imagerie proche infrarouge (NIR) ?

Les détecteurs ont été conçus de sorte qu’il soit toujours possible de détecter les longueurs d’onde à partir de 400 nm et de capter les émissions de longueurs d’onde inférieures à cette longueur. Ils sont également toujours équipés de nos tubes photomultiplicateurs (PMT) standard et GaAsP ; il faut donc davantage voir le proche infrarouge comme un complément.

Quels sont les avantages de l’utilisation du proche infrarouge par rapport à la microscopie à deux photons ?

La microscopie à deux photons est généralement utilisée pour l’imagerie à grande profondeur dans la partie rouge du spectre. Le proche infrarouge constitue un moyen facile à mettre en œuvre et économique de se lancer dans cette application. Avec le proche infrarouge, vous pouvez utiliser des microscopes confocaux et ainsi éviter de recourir à une autre catégorie de système de microscopie. En plus d’être beaucoup moins cher, le proche infrarouge multiplie les possibilités en matière de multiplexage et de spectres.

À quoi sert le réseau VPH à l’intérieur du microscope ?

Le réseau holographique volumique de phase (VPH) fait partie intégrante de notre technologie TruSpectral dans les détecteurs standard et GaAsP. On l’utilise pour générer le spectre lumineux aux fins de l’imagerie spectrale. L’avantage du réseau VPH est qu’il transmet beaucoup mieux la lumière que les autres réseaux spectraux à réflexion.

Dois-je acheter des lasers NIR avec le système ou puis-je le mettre à niveau plus tard ?

L’une des caractéristiques de ce système est sa modularité. On peut donc y ajouter des lasers NIR et des détecteurs à tout moment.

Le mode à six détecteurs est-il disponible sur les séries IX et BX ?

Oui, le mode à six détecteurs est disponible sur les microscopes inversés de la série IX et les microscopes verticaux de la série BX.

Le FV3000 prend-il en charge d’autres longueurs d’onde d’excitation NIR que 730 et 785 nm ?

Les lignes laser de 730 et 785 nm sont soigneusement sélectionnées avec le concours d’un fabricant spécialisé dans le développement de lasers stables et de haute qualité à ces longueurs d’onde.

Un port laser est toutefois disponible pour la plage du NIR ; il est donc possible de le personnaliser. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez utiliser différentes lignes laser. Le combinateur de faisceaux du microscope FV3000 se prête parfaitement à la personnalisation, et le système est équipé de revêtements optiques qui prennent en charge des longueurs d’onde allant jusqu’à 1 600 nm, de sorte que vous avez également la possibilité d’acheminer vos propres lasers NIR dans le système.

Est-il possible d’obtenir des images à 730 et 785 nm sur le même ensemble d’images ?

Il n’est actuellement pas possible d’obtenir des images à la fois à 730 et 785 nm, mais nous travaillons constamment à l’amélioration du système.

Quelles sont les différences entre les détecteurs GaAsP et les détecteurs les plus récents de la concurrence ?

Nous n’avons pas comparé les systèmes côte à côte, mais il est important de se rappeler que le détecteur ne constitue qu’une partie de la sensibilité de l’ensemble du système. Assurez-vous d’examiner l’ensemble du trajet optique et des composants optiques annexes ainsi que leurs performances dans la plage du proche infrarouge. Nous savons que plusieurs aspects du trajet de la lumière augmentent l’efficacité lumineuse dans la plage du NIR, et il est également important que les composants optiques y soient adaptés.

Peut-on utiliser un laser à lumière blanche avec le microscope FV3000 ?

Les lasers à lumière blanche (white light lasers, WLL) ne sont pas offerts sur le système FV3000. Olympus dispose d’une large gamme de lasers, ce qui nous permet d’adapter le système aux besoins des utilisateurs et de faire en sorte que le laser corresponde à leurs besoins. Économique, ce système présente également l’avantage de ne pas avoir à tout arrêter en cas de problème avec le WLL. Au lieu de cela, vous disposez de lignes laser individuelles abordables et faciles à changer.


Produits associés

Microscope confocal à balayage laser

FV3000

  • Disponible en configuration galvanomètre seul (FV3000) ou hybride galvanomètre / résonant (FV3000RS)
  • Nouvelle détection TruSpectral haute efficacité et grande précision pour tous les canaux
  • Optimisé pour la prise d’images de cellules vivantes avec une sensibilité élevée et une faible phototoxicité
  • Inverted and upright frame options to suit a variety of applications and sample types

Multiplexage et imagerie des tissus en profondeur grâce à la microscopie confocale à balayage laser en proche infrarouge

Loading the player…

Webinar: Multiplexing and Deep Tissue Imaging with Near-Infrared Confocal Laser Scanning Microscopy

Ce webinaire sera axé sur le multiplexage par fluorescence et l’imagerie des tissus en profondeur grâce à une lumière laser en proche infrarouge. Les lasers en proche infrarouge permettent de mieux visualiser les structures biologiques avec une meilleure résolution, et ce, même à l’intérieur de l’échantillon. L’excitation en proche infrarouge permet également d’utiliser plus de fluorochromes sans chevauchement des spectres.

FAQ

FAQ du webinaire | Microscopie laser proche infrarouge (NIR)

Perd-on la détection des longueurs d’onde inférieures lorsqu’on utilise l’imagerie proche infrarouge (NIR) ?

Les détecteurs ont été conçus de sorte qu’il soit toujours possible de détecter les longueurs d’onde à partir de 400 nm et de capter les émissions de longueurs d’onde inférieures à cette longueur. Ils sont également toujours équipés de nos tubes photomultiplicateurs (PMT) standard et GaAsP ; il faut donc davantage voir le proche infrarouge comme un complément.

Quels sont les avantages de l’utilisation du proche infrarouge par rapport à la microscopie à deux photons ?

La microscopie à deux photons est généralement utilisée pour l’imagerie à grande profondeur dans la partie rouge du spectre. Le proche infrarouge constitue un moyen facile à mettre en œuvre et économique de se lancer dans cette application. Avec le proche infrarouge, vous pouvez utiliser des microscopes confocaux et ainsi éviter de recourir à une autre catégorie de système de microscopie. En plus d’être beaucoup moins cher, le proche infrarouge multiplie les possibilités en matière de multiplexage et de spectres.

À quoi sert le réseau VPH à l’intérieur du microscope ?

Le réseau holographique volumique de phase (VPH) fait partie intégrante de notre technologie TruSpectral dans les détecteurs standard et GaAsP. On l’utilise pour générer le spectre lumineux aux fins de l’imagerie spectrale. L’avantage du réseau VPH est qu’il transmet beaucoup mieux la lumière que les autres réseaux spectraux à réflexion.

Dois-je acheter des lasers NIR avec le système ou puis-je le mettre à niveau plus tard ?

L’une des caractéristiques de ce système est sa modularité. On peut donc y ajouter des lasers NIR et des détecteurs à tout moment.

Le mode à six détecteurs est-il disponible sur les séries IX et BX ?

Oui, le mode à six détecteurs est disponible sur les microscopes inversés de la série IX et les microscopes verticaux de la série BX.

Le FV3000 prend-il en charge d’autres longueurs d’onde d’excitation NIR que 730 et 785 nm ?

Les lignes laser de 730 et 785 nm sont soigneusement sélectionnées avec le concours d’un fabricant spécialisé dans le développement de lasers stables et de haute qualité à ces longueurs d’onde.

Un port laser est toutefois disponible pour la plage du NIR ; il est donc possible de le personnaliser. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez utiliser différentes lignes laser. Le combinateur de faisceaux du microscope FV3000 se prête parfaitement à la personnalisation, et le système est équipé de revêtements optiques qui prennent en charge des longueurs d’onde allant jusqu’à 1 600 nm, de sorte que vous avez également la possibilité d’acheminer vos propres lasers NIR dans le système.

Est-il possible d’obtenir des images à 730 et 785 nm sur le même ensemble d’images ?

Il n’est actuellement pas possible d’obtenir des images à la fois à 730 et 785 nm, mais nous travaillons constamment à l’amélioration du système.

Quelles sont les différences entre les détecteurs GaAsP et les détecteurs les plus récents de la concurrence ?

Nous n’avons pas comparé les systèmes côte à côte, mais il est important de se rappeler que le détecteur ne constitue qu’une partie de la sensibilité de l’ensemble du système. Assurez-vous d’examiner l’ensemble du trajet optique et des composants optiques annexes ainsi que leurs performances dans la plage du proche infrarouge. Nous savons que plusieurs aspects du trajet de la lumière augmentent l’efficacité lumineuse dans la plage du NIR, et il est également important que les composants optiques y soient adaptés.

Peut-on utiliser un laser à lumière blanche avec le microscope FV3000 ?

Les lasers à lumière blanche (white light lasers, WLL) ne sont pas offerts sur le système FV3000. Olympus dispose d’une large gamme de lasers, ce qui nous permet d’adapter le système aux besoins des utilisateurs et de faire en sorte que le laser corresponde à leurs besoins. Économique, ce système présente également l’avantage de ne pas avoir à tout arrêter en cas de problème avec le WLL. Au lieu de cela, vous disposez de lignes laser individuelles abordables et faciles à changer.


Produits associés

Microscope confocal à balayage laser

FV3000

  • Disponible en configuration galvanomètre seul (FV3000) ou hybride galvanomètre / résonant (FV3000RS)
  • Nouvelle détection TruSpectral haute efficacité et grande précision pour tous les canaux
  • Optimisé pour la prise d’images de cellules vivantes avec une sensibilité élevée et une faible phototoxicité
  • Inverted and upright frame options to suit a variety of applications and sample types
Experts
Bülent Peker
Directeur marketing produit senior

Bonjour ! Je m’appelle Bülent Peker et je suis votre expert désigné en microscopie à balayage laser. J’ai commencé à développer un intérêt pour la microscopie et la photonique lors de mon doctorat en chimie physique, au cours duquel j’ai travaillé sur la microscopie à deux photons résolue en temps, une passion qui m’accompagne depuis lors.

Je travaille chez Olympus depuis plus de 13 ans et j’ai aidé l’équipe à lancer nos microscopes à balayage laser de pointe sur le marché. Je suis particulièrement fasciné par l’application des systèmes multiphotoniques et les possibilités de personnalisation des systèmes à balayage laser. 

Rebecca Bonfig
Chef de produit, microscopie confocale

Bonjour ! Je m’appelle Rebecca Bonfig et je suis chef de produit pour la microscopie confocale chez Olympus. J’ai effectué mes études supérieures à l’université de Louisville au sein du département de physiologie et de biophysique. J’ai étudié la régulation post-transcriptionnelle du transporteur rénal de phosphate Npt2a par l’hormone parathyroïdienne. Je travaille pour Olympus depuis 2015, notamment sur les gammes de produits FLUOVIEW aux États-Unis, au Canada et en Amérique latine.

Multiplexage et imagerie des tissus en profondeur grâce à la microscopie confocale à balayage laser en proche infrarougeoct. 26 2021
Sorry, this page is not available in your country
Ask the Expert Sign-up

By clicking subscribe you are agreeing to our privacy policy which can be found here.

Sorry, this page is not
available in your country.