Evident LogoOlympus Logo

Parlez à nos experts

Imagerie 3D de plusieurs structures sous-cellulaires à l’échelle nanoscopique

Au cours de ce webinaire, Nicolas vous montrera à quel point il est facile et rapide d’acquérir des images 3D de haute qualité, fiables et intelligibles de vos échantillons avec une résolution monomoléculaire de 15 nm Il décrira tout le processus d’imagerie, depuis la préparation de l’échantillon jusqu’à l’analyse des données, afin de vous montrer ce que la microscopie par super-localisation (SMLM) permet, les erreurs les plus fréquentes et dans quelle mesure les outils et l’assistance d’Abbelight peuvent fortement faciliter le processus d’imagerie et d’analyse.

Présentateur :

Dr Nicolas Bourg, directeur technique et cofondateur d’Abbelight

Foire aux questions

Foire aux questions relative au webinaire | Imagerie de plusieurs structures sous-cellulaires à l’échelle nanoscopique

Combien de temps faut-il pour acquérir des images nanoscopiques multicolores 3D?

Le démixage spectral permet en général d’acquérir des images tricolores 3D en moins d’une minute pour un champ de vision standard (50 x 50 µm environ) et en quelques minutes pour de plus grands champs de vision (150 x 150 µm).

À quel point est-il difficile de préparer des structures à l’échelle nanoscopique?

La préparation des échantillons ne nécessite d’apporter que quelques modifications à la procédure de préparation standard : modification de la concentration en fixateur (p. ex., PFA) ou augmentation de la concentration en anticorps. Il suffit d’ajuster votre protocole déjà en place. Si besoin, l’équipe d’Abbelight peut vous guider dans cette démarche.

Comment gérez-vous les aberrations chromatiques survenant lors d’expériences multicolores ou liées à la dérive de l’échantillon?

Le démixage spectral permet de réaliser des imageries sur deux à trois canaux infrarouges lointains simultanément, par exemple avec des longueurs d’onde de 647, 660 et 680 nm. Étant donné que les longueurs d’onde des trois couleurs sont très proches, aucune aberration chromatique ne se produira avec cette technique.

La dérive de l’échantillon est toujours calculée et appliquée à l’image en temps réel tout au long de l’acquisition. Elle peut aussi être ajustée grâce à différentes méthodes et différents algorithmes publiés lors du traitement post-acquisition.

En quoi la nanoscopie est importante pour le diagnostic de maladies telles que la maladie de Parkinson, Alzheimer et les infections virales?

La puissance de la nanoscopie SMLM ne repose pas uniquement sur la production d’une image. En effet, celle-ci est accompagnée d’un fichier texte répertoriant toutes les coordonnées tridimensionnelles (X, Y et Z) précises de chaque molécule détectée pendant l’acquisition. Cela permet de :

  • compter les molécules ciblées (jusqu’à trois simultanément) en vue de suivre, par exemple, l’évolution des amas de molécules sous l’effet d’un traitement médicamenteux,
  • récolter des informations spatiales 3D à l’échelle nanoscopique pour l’analyse structurelle ou la colocalisation de protéines,
  • suivre en temps réel des molécules individuelles à des fins d’analyse dynamique.

Le potentiel de cette technique de microscopie est actuellement utilisé pour faciliter le diagnostic de certaines maladies, mettre au point de nouveaux traitements, diagnostiquer certaines infections bactériennes ou virales et bien plus encore.

Imagerie 3D de plusieurs structures sous-cellulaires à l’échelle nanoscopique

Au cours de ce webinaire, Nicolas vous montrera à quel point il est facile et rapide d’acquérir des images 3D de haute qualité, fiables et intelligibles de vos échantillons avec une résolution monomoléculaire de 15 nm. Il décrira tout le processus d’imagerie, depuis la préparation de l’échantillon jusqu’à l’analyse des données, afin de vous montrer ce que la microscopie par super-localisation (SMLM) permet, les erreurs les plus fréquentes et dans quelle mesure les outils et l’assistance d’Abbelight peuvent fortement faciliter le processus d’imagerie et d’analyse.

Foire aux questions

Foire aux questions relative au webinaire | Imagerie de plusieurs structures sous-cellulaires à l’échelle nanoscopique

Combien de temps faut-il pour acquérir des images nanoscopiques multicolores 3D?

Le démixage spectral permet en général d’acquérir des images tricolores 3D en moins d’une minute pour un champ de vision standard (50 x 50 µm environ) et en quelques minutes pour de plus grands champs de vision (150 x 150 µm).

À quel point est-il difficile de préparer des structures à l’échelle nanoscopique?

La préparation des échantillons ne nécessite d’apporter que quelques modifications à la procédure de préparation standard : modification de la concentration en fixateur (p. ex., PFA) ou augmentation de la concentration en anticorps. Il suffit d’ajuster votre protocole déjà en place. Si besoin, l’équipe d’Abbelight peut vous guider dans cette démarche.

Comment gérez-vous les aberrations chromatiques survenant lors d’expériences multicolores ou liées à la dérive de l’échantillon?

Le démixage spectral permet de réaliser des imageries sur deux à trois canaux infrarouges lointains simultanément, par exemple avec des longueurs d’onde de 647, 660 et 680 nm. Étant donné que les longueurs d’onde des trois couleurs sont très proches, aucune aberration chromatique ne se produira avec cette technique.

La dérive de l’échantillon est toujours calculée et appliquée à l’image en temps réel tout au long de l’acquisition. Elle peut aussi être ajustée grâce à différentes méthodes et différents algorithmes publiés lors du traitement post-acquisition.

En quoi la nanoscopie est importante pour le diagnostic de maladies telles que la maladie de Parkinson, Alzheimer et les infections virales?

La puissance de la nanoscopie SMLM ne repose pas uniquement sur la production d’une image. En effet, celle-ci est accompagnée d’un fichier texte répertoriant toutes les coordonnées tridimensionnelles (X, Y et Z) précises de chaque molécule détectée pendant l’acquisition. Cela permet de :

  • compter les molécules ciblées (jusqu’à trois simultanément) en vue de suivre, par exemple, l’évolution des amas de molécules sous l’effet d’un traitement médicamenteux,
  • récolter des informations spatiales 3D à l’échelle nanoscopique pour l’analyse structurelle ou la colocalisation de protéines,
  • suivre en temps réel des molécules individuelles à des fins d’analyse dynamique.

Le potentiel de cette technique de microscopie est actuellement utilisé pour faciliter le diagnostic de certaines maladies, mettre au point de nouveaux traitements, diagnostiquer certaines infections bactériennes ou virales et bien plus encore.

Experts
Dr Nicolas Bourg
Directeur technique et cofondateur d’Abbelight

Bonjour ! Je suis le Dr Nicolas Bourg, directeur technique (CTO) et cofondateur d’Abbelight, et je suis votre expert désigné pour la microscopie par super-localisation (SMLM), aussi connue sous le nom de nanoscopie, qui comprend des techniques comme la PALM, la dSTORM, la SPT-PALM et la DNA- PAINT.

Je suis ingénieur en optronique de formation et j’ai fait un doctorat en biophotonique à l’université Paris-Saclay pendant lequel j’ai travaillé sur une technique unique de nanoscopie 3D offrant une résolution sans précédent. Avec mon équipe de recherche, nous avons décidé de partager toutes les connaissances acquises pendant ma thèse et avons créé Abbelight, une entreprise en démarrage qui vise à rendre la nanoscopie encore plus puissante et pleinement accessible à tout biologiste sans formation spécialisée en microscopie. Mon travail est de répondre à toutes vos questions sur la nanoscopie, alors n’hésitez pas à me contacter.

Imagerie 3D de plusieurs structures sous-cellulaires à l’échelle nanoscopiquemai 24 2024
Sorry, this page is not available in your country
Ask the Expert Sign-up

By clicking subscribe you are agreeing to our privacy policy which can be found here.

Sorry, this page is not
available in your country.

Sorry, this page is not available in your country